Nacelle élévatrice ou échafaudage, que choisir ?

Nacelle élévatrice ou échafaudage, que choisir ?

Dans cet article

Ces articles pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Dans cet article

La nacelle élévatrice, PEMP (plateforme élévatrice mobile de personnel) de son autre nom, avait révolutionné le monde du BTP depuis 1970. Elle a très vite envahi les chantiers d’ouvrages en hauteur et a supplanté les traditionnelles échelles et échafaudages en seulement quelques années. C’est à juste titre vu que celle-ci offre plus de sécurité sur site et un meilleur accès pour les constructions en hauteur. Cependant, peut-on dire que la nacelle peut substituer à l’échafaudage, quelle que soit la situation ? Dans quel cas prioriser l’une ou l’autre ? Pour vous aider à savoir laquelle de ces deux options choisir, LVM Nacelles a fait la comparaison. Nous avons dégagé leurs forces et leurs inconvénients suivant un certain nombre de critères. Nos explications.

Nacelle élévatrice ou échafaudage, que choisir ?

Nacelle élévatrice ou échafaudage : laquelle pour mieux gérer temps et charge de travail ?

Gestion du temps d’exécution du travail

Considérer le temps imparti pour réaliser le travail en hauteur et les ressources à disposition représentent un précieux facteur de choix entre nacelle et échafaudage. Idem pour la nature des travaux à mettre en œuvre : nettoyage de façade, peinture, rénovation de toit, élagage, manutention ou encore opération de maintenance d’éclairage.

Dans la généralité, vous observerez que la nacelle permet d’effectuer le travail plus rapidement par rapport à un échafaudage, et ce, en mobilisant moins de main-d’œuvre.

Prenez l’exemple concret d’un nettoyage de murs sur plusieurs étages. Avec une nacelle de type ciseaux, 1 à 2 ouvriers ont besoin d’un peu moins de deux heures pour tout débarbouiller tandis qu’avec un échafaudage, il faudrait 4 ouvriers et environ 3 heures pour réaliser la même charge de travail. Idem pour une maintenance d’éclairage : une nacelle prend deux fois moins de temps et deux fois moins d’ouvriers par rapport au bon vieil échafaudage.

Temps de mise en service de la plateforme élévatrice

La nacelle est non seulement plus rapide dans la réalisation des tâches, mais en plus, il lui faut moins de temps pour commencer les travaux en hauteur. Automotrice, il suffit qu’elle soit déchargée sur chantier pour qu’elle soit opérationnelle. À contrario, un échafaudage nécessite un transport manuel sur place des éléments de sa structure et requiert de longues et fastidieuses étapes de montage/démontage avant de servir sur chantier. Une fois la plateforme sur pied, l’ouvrier devra en plus monter tout en haut de l’échafaudage et y hisser son matériel de travail. Avec la nacelle, on a de grandes plates-formes permettant de transporter directement les travailleurs et leurs outils à des hauteurs pouvant aller jusqu’à 55 mètres, et ce, en 6 minutes chrono.

Productivité des ouvriers et accessibilité de la plateforme

Si vous êtes professionnels, TPE ou PME spécialisés dans le BTP, la nacelle élévatrice vous permettra d’accélérer les travaux sur chantier. Avec cet engin élévateur, les ouvriers sont moins fatigués et gagnent en productivité. Leur sécurité en hauteur est davantage assurée.

Par comparaison, le sommet d’un échafaudage n’est généralement accessible que depuis une échelle qui, malheureusement, présente un risque de chute élevé pour l’ouvrier et qui le contraint à d’éreintantes allées et venues. C’est sans compter que certaines zones de travail sont plus difficiles d’accès avec celui-ci, obligeant l’employé à s’accroupir et à se contorsionner dans différentes positions pour atteindre les spots à travailler en hauteur.

Tandis qu’avec une nacelle, l’ouvrier a juste à se mettre dans un panier qui peut se positionner à des hauteurs précises via des commandes. De plus, la majorité des types de nacelles peuvent translater à de hautes altitudes sans avoir à revenir en position repliée. Vous pouvez même trouver des modèles aptes à franchir les portes en hauteur afin de passer instantanément d’applications extérieures à intérieures. C’est pratique pour accéder plus facilement à des zones exiguës.

Nacelle ou échafaudage : lequel offre le meilleur accès au chantier

Nacelle élévatrice ou échafaudage, que choisir ?

Au su de tous, un chantier de construction BTP est un environnement très versatile avec tantôt des surfaces planes, tantôt des paysages tout-terrain. Entre la nacelle et l’échafaudage, laquelle confère alors un accès facilité et plus pratique au chantier ? Sans conteste, la nacelle devance son prédécesseur vu qu’elle représente une solution passe-partout et flexible. Voici pourquoi.

Quel que soit le contexte de travail, le marché propose suffisamment d’engins de type nacelle convenant à tous types de chantiers. Automotrices, ces machines de levage sont gratifiées d’une mécanique tout-terrain lui permettant d’atteindre des zones hors d’accès des simples véhicules de livraison de matériels. Si on prend un modèle en particulier, sachez que certaines nacelles ciseaux et à mât vertical (toucan) disposent d’un faible encombrement offrant un accès rapide et simplifié à des espaces intérieurs difficiles à atteindre. Avec une nacelle télescopique grande hauteur, on peut disposer d’un impressionnant déport allant jusqu’à 28 mètres à l’horizontale. Et si la zone de travail présente un inextricable obstacle, on peut s’en remettre à des nacelles articulées délivrant une hauteur d’articulation allant jusqu’à 23 mètres. De plus, il faut savoir que ces modèles à bras articulé et rotatif peuvent positionner leur panier à une hauteur de travail variable et précise à la manière d’une grue.

La PEMP jouit d’une plus grande souplesse de positionnement et d’élévation qui s’avère très pratique pour des chantiers établis dans des espaces publics et commerciaux. En fin d’intervention, la nacelle peut être déplacée pour éviter de perturber les clients et les activités sur place. Par comparaison, l’échafaudage peut condamner l’accès à un bâtiment ou gêner les allers et venues des clients, et ce, en fin de journée. Il est loin d’être aussi flexible que la nacelle. Il nécessite en outre des installations requérant le recours à des attaches intérieures pour avoir une bonne stabilité latérale. Ce sont des installations souvent fixes qui peuvent facilement obstruer un accès.

La nacelle : le choix de la sécurité

Dans l’univers de la construction, surtout pour les ouvrages en hauteur, les chutes figurent en tête de liste des quatre accidents les plus courants. Pour en limiter la fréquence, il est essentiel d’accorder une importance certaine à la sécurité des ouvriers sur chantier. Comment ? Avec un matériel plus sécurisé. Et entre l’échafaudage et la nacelle, la PEMP demeure sans nul doute la plus sûre. Elle se dote notamment de garde-corps servant à prévenir les chutes de l’ouvrier, de l’opérateur titulaire d’un caces et des matériels transbordés en hauteur. De plus, son panier est équipé de points d’attache pour harnais destinés à amarrer en toute sécurité les utilisateurs du panier.

Pourquoi choisir les nacelles élévatrices de LVM nacelles ?

Nous proposons une large gamme de nacelles élévatrices et télescopiques neuves ou d’occasion. Notre catalogue compte différents modèles adaptés à une large palette d’applications : travail de façades, sur toiture, sur charpentes ou encore sur plafonds. Vous trouverez chez nous le nécessaire pour disposer d’une machine de levage offrant différentes hauteurs de travail ou différentes hauteurs de panier. Qu’elle soit amarrée sur camion nacelle VL ou PL, sur chenilles (araignée)sur fourgons ou encore sur remorques (tractable), n’hésitez pas à consulter notre sélection. Agrandissez votre parc matériel et atteignez les sommets plus facilement avec LVM Nacelles.

Être rappelé

Indiquez-nous vos coordonnées et les horaires auxquelles vous souhaitez être recontacté.

Nous vous rappelons sous 48h.